Translate

jeudi 10 octobre 2013

Autres paperasseries.

TRAVAILLER À L'EXTÉRIEUR DU QUÉBEC

Il est possible de travailler à l'extérieur du Québec, mais il faut connaitre les règles qui s'appliquent. Dans certains pays, comme l'Australie ou la France, il est possible, et assez facile, d'obtenir un permis de travail puisque ces pays ont une entente de partenariat avec le Canada. Il suffit de se rendre sur le site d'Immigration Canada pour obtenir les détails.

Paradoxalement, le pays le plus proche de nous, soit les États-Unis, n'offre pas ce type de partenariat. Pour avoir le droit d'y travailler, il faut faire les démarches auprès des douanes américaines pour obtenir un visa de travail. Ces démarches peuvent être assez couteuse et demander plusieurs mois d'attente.

Une chose est certaine, peut importe le pays, il est fortement déconseillé de travailler sans avoir obtenu toutes les autorisations.

La façon la plus simple de travailler en dehors de la province, est de la faire dans son propre pays : Le Canada. Souvent oublié, mais nous sommes d'abord et avant tout canadien. Ce qui permet de travailler n'importe où à l'intérieur de ce vaste territoire. Il est même souvent plus facile de travailler à l'extérieur du Québec, car le reste du Canada n'a pas toute la réglementation syndicale québécoise, par exemple les cartes de compétence.


CARTE DE CRÉDIT

Toutes les cartes de crédit sont normalement acceptées n'importe où dans le monde. La seule exception est la carte American Express, car c'est une carte américaine et que certains pays la refuse pour cette raison.

Pour ne pas que notre carte de crédit soit bloquée au cours du voyage, il est important d'aviser la compagnie émettrice de notre départ. Pour ce faire, on appelle le service à la clientèle.


ASSURANCES

Lorsque l'on voyage, il est essentiel d'être bien assuré. Plusieurs types d'assurance sont exigées et nécessitent une bonne planification.

Assurance-santé ou maladie :
C'est la plus importante, car dès que l'on sort du Québec, la RAMQ ne couvre que pour une infime partie les dépenses liées aux frais de santé, même si le voyage a lieu à l'intérieur du Canada. Le minimum pour lequel on devrait souscrire à l'assurance maladie est de 2 000 000 $ tout en ajoutant les clauses pour le rapatriement de tous les membres de la famille ainsi que les frais en clinique externe suite à une hospitalisation et les frais de médicaments.

Assurance des véhicules :
Si on quitte le territoire québécois avec son véhicule, il faut en aviser ses assurances. Selon le type de voyage et la durée, le courtier pourra ajuster la prime et les clauses afin que toutes les réclamations relatives à un accident pendant le voyage soient couvertes. Un point essentiel, si l'absence est de plus de six mois, la plupart des compagnies d'assurance refusent d'offrir le service. Il faut à ce moment faire appel à une entreprise spécialisée dans les voyages longue durée.

Bien sûr, il ne faut pas oublier d'assurer tous les véhicules ou dépendances qui nous accompagnent. Par exemple, une roulotte, une moto ou un kart.

Assurance responsabilité civile :
Tant que nous possédons une assurance habitation, le risque relié à la responsabilité civile est compris. Par contre, lorsque l'assurance habitation n'est plus nécessaire parce que nous ne possédons plus de lieu de résidence fixe, il faut souscrire à une assurance responsabilité civile unique. Les compagnies offrant ce type d'assurance sont rares, mais il faut faire la recherche, car cette assurance permet de couvrir les risques encourus si on blesse un tiers ou brise le bien d'autrui.


ANIMAUX DE COMPAGNIE

Il est facile de passer la frontière avec un animal de compagnie. Toutefois, il est obligatoire que notre animal soit vacciné contre la rage et qu'il possède un certificat de vaccination en plus de sa médaille. Ce vaccin doit être donné chaque année, et ce, même si le vaccin a une durée de vie de trois ans.


ARGENT COMPTANT ET CARTE DE DÉBIT

Il n'est pas nécessaire de voyager avec tout son compte en banque en liquidité! Avoir en poche 100,00 $ par personne est suffisant et ne sera utilisé qu'en cas de nécessité. La majorité des achats se faisant par carte de crédit. Ainsi, il est facile de vérifier ses dépenses et la compagnie émettrice remboursera en cas de fraude.

De plus, la carte de débit Desjardins est acceptée presque partout dans le monde et s'utilise de la même manière qu'au Québec. Il est par contre conseillé d'aviser avant le départ de notre voyage sinon la carte pourrait être refusée.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire