Translate

jeudi 4 mai 2017

La vie et tout ce qu'elle contient!

Dans les prochaines semaines, le gouvernement apportera des changements à la Loi sur l’instruction publique, apportant par le fait même des changements aux articles donnant droit à la scolarisation à domicile. Nous ne connaissons pas la teneur des changements qui seront faits, mais pour toutes les familles ayant choisi ce mode de vie et d’éducation, il est essentiel que la Loi nous permette de continuer à avoir la liberté d’offrir à nos enfants une vie différente certes, mais enrichissante.

Afin de guider le ministre, deux blogueuses (Julie de Escargot et Coquille et Julie de LilyAcademix) ont décidé de remettre un mémoire englobant les recommendations des divers groupes et intervenants ayant à coeur la connaissance du rôle de l’école à la maison. Pour ce faire, elles ont aussi demandé l’implication de familles scolarisées à domicile de partout au Canada pour témoigner de leur cheminement et de leur vie. 

C’est avec un grand plaisir que j’ai répondu à l’appel. Pour que les changements apportés nous permettent de garder notre autonomie et notre liberté. Aussi pour que la Loi soit unique et égalitaire pour toutes les familles du Québec. Et surtout parce que l’école à la maison est un privilège inégalé pour moi, mon mari et mes enfants.

Voici donc notre témoignage.

La suite d’une vie!
Je savais que je resterais à la maison avec les enfants. Dès notre rencontre, André et moi, avions déjà en tête ce que serait notre vie en tant que famille. En 2004, j’ai mis au monde notre premier enfant. Je n’ai jamais retravaillé et au fil des années, trois autres enfants se sont ajoutés. Aucun n’est allé en garderie. Pas une seconde! Notre famille valorisait la proximité, la douceur et le calme. Nous voulions que nos enfants évoluent à leur rythme, et surtout, nous voulions être présents.

Est venu le temps de réfléchir à la maternelle. J’étais enceinte de notre quatrième. Cette année scolaire n’étant pas obligatoire, nous avons opté pour garder notre « grand » à la maison afin de bien vivre ensemble l’arrivée du sixième membre de notre famille. Et puis, finalement, quand l’aube des six ans est arrivé, nous savions que l’école ne répondait pas à ce que nous souhaitions conserver et continuer. Ce n’était pas « contre » l’école. C’était plutôt « pour » notre famille. Nous avons donc débuté la suite de notre aventure familiale.

Les années ont passées, huit pour être précise. Mes enfants sont maintenant tous en âge scolaire (Finissant la 1ère, 3ème, 5ème et sec.1). On ne savait pas vraiment où ça nous mènerait. Je dois être honnête et admettre que nous ne le savons toujours pas. Mais nous sommes certains d’une chose : Ça a été l’une de nos plus belles et de nos plus grandes décisions!


Au quotidien!
Je mentirais si je disais que nous avons un horaire. En fait, nos journées ressemblent à tout sauf à de la routine. En tant qu’adultes, nous ne sommes pas très doués avec les obligations. Nous vivons sans aucun doute en harmonie avec la liberté. Les choix que nous faisons en tant que personne ne sont basés que sur nos valeurs et sont reliés avec ce que nous sommes. Nous avons donc choisi d’offrir notre éducation sur le respect de ce que sont nos enfants en tant qu’individu unique avec leurs forces et leurs faiblesses. Leur vie est bâtie sur leurs intérêts et en ayant un accès permanent à l’univers. 

Ils lisent, écrivent et comptent. Ils jouent du piano, de la guitare ou de la flûte. Ils dessinent et construisent. Ils réparent, analysent et inventent. Ils connaissent l'électricité, la mécanique, la couture et le tricot. Ils cuisinent aussi! Nous allons au musée, dans un lieu historique ou dans les parcs. Ils suivent des cours et ont des activités sportives. Nous utilisons des cahiers académiques, des ressources Internet, des livres et nous posons des questions. Chaque journée et chaque occasion apportent une possibilité pour apprendre et grandir.

Ils ont des amis francophones et anglophones venant du Québec et d'ailleurs. Certains sont plus vieux, d'autres plus jeunes. Il y a des filles et des garçons, qui vont à l'école ou qui sont à la maison. Nous voyageons de façon permanente parce que la scolarisation à domicile nous offre la possibilité de partir en tout temps. 

Nous  sommes ainsi présents pour les observer, les encourager, les accompagner et les guider. Faire confiance à nos enfants est le plus grand de tous les cadeaux que nous leurs offrons afin qu’ils soient qui ils sont réellement et en toute sincérité. Nous acceptons qu’ils excellent dans certaines matières et qu’ils échouent dans d’autres. Tout comme les adultes que nous sommes avec ce que nous avons de meilleur et de pire. Nous leur enseignons à essayer, à recommencer et à reconnaitre leurs besoins.

Ce n'est pas la voie la plus facile ou la plus simple. C'est un engagement permanent et constant. C’est répondre aux questions et chercher les réponses. Il n'y a pas de pauses ni de repos. C'est tous les jours et à l'année. Mais c'est une richesse et un choix conscient.



Un futur à leur image!
Quel sera leur futur? Seront-ils vétérinaire, plombier, charpentier ou forgeron? Nous n’avons aucun moyen de le savoir pas plus que nous ne le saurions si ils étaient écoliers et pas plus que nous ne le savions quand nous étions enfants. 

Ce dont nous sommes certains par contre est qu’ils deviendront ce qu’ils souhaitent être. Que les seuls limites seront celles qu’ils s’imposeront et qu’ils auront toujours la liberté de faire tous les métiers. Si ça existe c’est qu’ils peuvent le faire. Si ça n’existe pas c’est qu’ils devront l’inventer!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire